La Coalition Nationale contre le Tabac demande plus d'accises

Les accises spécifiques sur les produits tabagiques seraient en Belgique parmi les plus basses de l'Union européenne, selon la Coalition Nationale contre le Tabac qui interpelle les négociateurs gouvernementaux à ce sujet.

Augmenter le prix des paquets de cigarettes de 40 cents - 50 pour le tabac à rouler - ramènerait entre 200 et 300 millions d'euros à l'Etat belge, et aurait l'avantage de faire baisser le nombre de fumeurs, note le communiqué de la Coalition.

La Coalition rappelle que, d'après les chiffres de l'OMS (Organisme Mondial de la Santé), le tabac reste la deuxième cause de mortalité au monde, avec quelque 5 millions de décès par an liés à sa consommation. Pour les jeunes et les personnes à bas revenus, le prix du tabac est un facteur important dans la décision de fumer.

Le tabac à rouler est aussi pointé du doigt. Moins taxé que les cigarettes, il constitue souvent un refuge pour les fumeurs invétérés qui veulent réaliser des économies. La Coalition propose de mettre les taxes à niveau entre ces deux produits.

Le communiqué mentionne encore une étude de la Commission Européenne, de 2009 : 57% des Belges seraient favorables à une hausse des taxes sur le tabac.

Il existe des accises de deux types, des accises "ad valorem" qui, avec la TVA, sont proportionnelles au prix de vente et les accises "spécifiques", imposées à tout le secteur. Ces dernières seraient trop basses en Belgique, ce qui permettrait à certains producteurs de vendre des cigarettes "bon marché". (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés