La communication entre médecins et patients reste difficile

Un colloque organisé mercredi au Sénat a mis en évidence la nécessité de mieux informer le patient de ses droits, que ce soit en matière de prévention et dépistage de cancers, d'euthanasie, de psychothérapie ou de lutte contre l'obésité, par exemple.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect