La dérivation gastrique en hausse de 40%

Le "gastric bypass", opération consistant à rétrécir la taille de l'estomac et à dévier le transit intestinal, est l'opération la plus répandue dans la lutte contre l'obésité. En l'espace de cinq ans, le nombre d'opérations a augmenté de 40%, passant de 3.342 en 2004 à 4.663 en 2008, indique mercredi la presse flamande.

Selon les chiffres de l'Inami, l'anneau gastrique est restée longtemps l'opération la plus courante. Mais en cinq ans, le nombre d'anneaux gastriques placés a chuté de 60%. En 2008, 2.242 personnes avaient recours à l'anneau, alors qu'en 2004, ce chiffre était encore de 5.495. Le succès du "gastric bypass" est lié aux garanties de perte de poids et la qualité de vie qu'il permet. Une personne avec un "gastric bypass" peut en effet encore avaler de la nourriture consistante.

Les patients obèses qui se font placer une anneau gastrique risquent davantage de complications. En outre, les conséquences sur l'alimentation - peu de nourriture consistante - sont souvent trop lourdes. C'est pourquoi de nombreux patients se font retirer leur anneau. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés