La FEF se rappelle au bon souvenir de Marcourt, qui rencontre les recteurs

Alors que le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt rencontre mardi en début de soirée les recteurs des universités à propos de l'afflux des inscriptions en facultés de médecine et de dentisterie, la Fédération des Etudiants Francophones (FEF) a saisi l'occasion pour revenir sur son exigence d'un refinancement de l'enseignement supérieur.

Selon la Fédération, les recteurs demanderont à leur tour au ministre Marcourt un geste fort de la Communauté française, pour pouvoir faire face à l'afflux d'étudiants inscrits en première année d'études médicales. La FEF dit soutenir leur demande.

Un refinancement public permettrait d'atteindre un enseignement de qualité et pour tous, affirme la FEF dans un communiqué. Selon elle, les étudiants travaillent dans des conditions matérielles, sanitaires et hygiéniques parfois à la limite de la légalité et les recteurs et directeurs ont un besoin urgent de fonds publics pour restaurer les bâtiments abîmés par le temps et l'usure. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés