"La fin de carrière sur mesure de Langendries"

L'application rapide à la Sofico (Société de financement complémentaire des infrastructures) d'un accord politique portant à 70 ans la limite d'âge des membres du conseil d'administration des organismes d'intérêt public (OIP) doit permettre à Raymond Langendries (cdH, 66 ans) d'en prendre la présidence, indique mardi la presse.

L'actuel bourgmestre de Tubize remplacera ainsi Georges Pire (MR) à ce poste "fort rémunérateur" (plus de 4.000 euros par mois).

M. Langendries a confirmé que l'accord politique obtenu dans l'Olivier wallon porte bien sur son nom et que l'extension de la limite d'âge à la Sofico a bien pour but de lui permettre de prendre ses nouvelles fonctions, mais il n'est pas le seul à en profiter, souligne-t-il.

Le ministre Benoît Lutgen (cdH), qui a proposé une modification en ce sens du décret créant la Sofico, réfute l'idée qu'il s'agisse de "sur-mesure" et explique que cet arrangement s'inscrit dans un cadre plus vaste, objet véritable du décret.

Pour l'opposition MR, en revanche, cette adaptation spécifique au cas "Langendries" met surtout en évidence les contradictions d'Ecolo, accusé de faire le grand écart entre idéaux de bonne gouvernance et certains accords politiques de l'Olivier. Bernard Wesphael, chef de groupe Ecolo au parlement wallon, affirme n'être pas au courant de l'accord mais reconnaît que manifestement, "c'est une règle qui a été créée pour quelqu'un". ((BPE))

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés