La France évoque la "plus importante prise" de pirates somaliens

Trente-cinq pirates ont été capturés depuis vendredi dans l'Océan indien par la frégate française Nivôse, en quatre opérations, soit "la plus importante prise réalisée dans le bassin somalien", a indiqué l'Etat-major dimanche à Paris.

Dimanche, agissant dans le cadre de l'opération européenne Atalante, et avec l'aide d'autres vaisseaux européens, l'équipage de la frégate a intercepté onze nouveau pirates, selon cette source.

Cette dernière capture "est le résultat d'une action combinée" impliquant un avion de patrouille maritime espagnol et le pétrolier ravitailleur Etna, navire-amiral de l'opération, souligne l'Etat-major français dans un communiqué.

"Mise en alerte par l'état-major d'Atalante après des renseignements recueillis par l'avion espagnol, la frégate Nivôse a rallié le secteur, précédée de son hélicoptère Panther et de l'hélicoptère de l'Etna", précise le texte. "Les embarcations rapides de la frégate ont intercepté un bateau-mère et deux skiffs, +marqués+ par les hélicoptères. Des tirs de semonce ont été nécessaires pour dissuader les pirates de prendre la fuite".

Depuis le 5 mars, Nivôse était déjà intervenue par trois fois pour intercepter onze pirates, puis à nouveau onze, et deux supplémentaires le 6 mars. "Elle a ainsi contribué à la saisie de quatre bateaux-mères et six skiffs", selon l'Etat-major.

L'Etna est depuis décembre 2009 le navire amiral de l'opération Atalante et embarque à son bord l'état-major, commandé par l'amiral italien Giovanni Gumiero.

L'opération Atalante a été déclenchée en décembre 2008 sur décision du Conseil de l'Union européenne.

(SCM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés