La justice saisie du film de Lafosse

La 4ème chambre du tribunal civil de Bruxelles devrait décider le 22 décembre prochain si le cinéaste belge Joachim Lafosse doit communiquer ou non une copie du scénario du film qu'il compte faire sur le quintuple infanticide commis par Geneviève Lhermitte à Nivelles le 28 février 2007 au père des cinq enfants égorgés Bouchaïb Moquadem et au Dr Michel Schaar, l'ami de la famille. C'est ce que rapporte mardi le quotidien Le Soir.

Pour Me Alexis Ewbank, l'avocat des deux hommes qui refusent qu'une fiction "réécrive l'histoire judiciaire", le droit à la vie privée de ses clients est à mettre en balance avec la liberté de création de l'auteur. Cette action judiciaire qui vise à obliger le réalisateur à produire son scénario avant le tournage, se couple à une autre action au fond visant à interdire la diffusion du film, écrit Le Soir.

L'avocat de Joachim Lafosse, Me Jacques Englebert, souligne que le film est une fiction et qu'aucun principe juridique n'interdit à un auteur de s'inspirer d'un fait divers qui a déjà été porté à la connaissance du public. Il s'oppose aux demandes du père et de l'ami de la famille. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés