La KUL a développé un remède contre la peste porcine

Des chercheurs du service virologie de l'Université de Louvain (KUL) et du Centre d'Etude et de Recherches Vétérinaires et Agrochimiques (CERDA) ont développé de puissants freins contre le virus de la peste porcine. Ceux-ci pourraient permettre d'éviter de nombreux abattages de porcs. La spin-off de la KUL Okapi Scienes s'occupera de transformer ce remède en médicament durant les prochaines années.

Le nouveau remède semble capable de retenir presque complètement la multiplication du virus chez les porcs contaminés et de limiter la diffusion du virus des porcs traités vers les porcs qui ne le sont pas et qui vivent dans le même cage. Le remède permet également de traiter préventivement les animaux sains dans un périmètre de sécurité de manière à ce qu'ils ne doivent pas être abattus. Les chercheurs espèrent que le remède permettra de limiter les futures vagues de contaminations sans devoir recourir aux abattages massifs.

Lors de la découverte d'un cas de peste porcine, un périmètre de sécurité d'un kilomètre sera désormais établi. Au sein de celui-ci, des animaux sains et malades seront abattus. Près de 2 millions de porcs avaient été abattus lorsque le virus était apparu aux Pays-Bas en 1997-98. La plupart d'entre eux étaient sains. Pour le secteur, le préjudice avait été évalué à 250 millions d'euros. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés