Publicité

La mère qui a tué ses deux enfants à Kapellen, irresponsable

Le collège d'experts psychiatres, qui a examiné Chantal L., une femme de 43 ans qui a tué ses deux enfants, a estimé qu'elle était au moment des faits dans un état de déséquilibre mental la rendant incapable du contrôle de ses actes.

"Sa place n'est donc pas en prison mais dans une institution psychiatrique", en déduit son avocat, Me Michel Dillen.

Chantal L. a étouffé avec un coussin son fils Junior (2 ans) et sa fille Julie (4 ans), le 25 août dernier dans sa villa de Kapellen. Elle a ensuite tenté de se suicider en sautant par une fenêtre. Elle a survécu à sa chute.

Elle connaissait alors des problèmes de couple. Selon son avocat, elle était dépressive. Son mari, Marcel V.B., 47 ans, s'est pendu dans le jardin de leur villa il y a quelques mois car il ne pouvait surmonter la perte de ses enfants.

Le rapport des psychiatres a été présenté vendredi devant la chambre du conseil qui a confirmé son mandat pour trois mois. Chantal L. est actuellement détenue à la prison d'Anvers.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés