La moitié des détenus travaille en Belgique

La moitié des dix mille détenus en Belgique travaille en prison. Chaque jour, des prisonniers font part de leur volonté de se rendre utile mais il n'y a pas assez de travail pour tous, écrit dimanche un quotidien flamand.

En moyenne, 51 pc des détenus ont un travail dans leur établissement pénitentiaire. On note toutefois des différences entre les prisons. Ainsi, en Flandre, 25 pc des prisonniers à Anvers travaillent, contre 64 pc à Termonde et jusqu'à 98 pc à Ruiselede et Hoogstraten.

Le principal problème est que la demande se révèle plus forte que l'offre. La parlementaire Open Vld Sabien Lahaye-Battheu réclame dès lors des efforts supplémentaires, tant de la part du gouvernement que des prisons, pour attirer des employeurs potentiels.

"Pour de nombreux détenus, le travail a un effet thérapeutique", affirme Luc Neirynck (CSC). Actuellement, environ la moitié de la population carcérale travaille, mais selon le syndicaliste, l'idéal serait d'atteindre un taux de 75 pc. (VAD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés