Publicité
Publicité

La "proposition" Moureaux pour les élections

Il faut sortir de la culture de l'échec et donner d'emblée une perspective pour l'après élections, estime jeudi le vice-président du PS, Philippe Moureaux, dans les pages du quotidien Le Soir.

Philippe Moureaux juge qu'il faut d'emblée donner une visibilité à la future négociation, un calendrier, la doter d'un programme qui offrirait "une perspective".

Il propose de négocier "tout, tout de suite", soit le socio-économique et le communautaire en même temps en désignant des groupes de négociations distincts qui n'auraient "rien à voir avec les 'groupes de sages' en tous genres auxquels on a eu droit déjà".

Il propose également de solutionner BHV pour le 1er septembre et indique croire, comme Alexander De Croo, qu'il faut se donner un but et réussir pour la rentrée avec un accord sur BHV mais aussi sur une série d'autres avancées institutionnelles.

Le vice-président socialiste verrait bien, pour imaginer l'architecture institutionnelle du pays, deux ministres des Réformes institutionnelles "d'un type nouveau, qui se consacreraient à cela à plein-temps durant la législature". Il évoque deux ministres actifs, énergiques, constructifs et de la nouvelle génération, parlant d'un phénomène "psychologique, d'usure des anciens".

Il indique encore n'être pas opposé personnellement à ce que la majorité des compétences ne soient plus centrales mais du ressort des Régions et Communautés. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés