La RTBF veut faire de Charleroi un pôle de production audiovisuelle

La RTBF veut, en priorité, faire de Charleroi un pôle de production audiovisuelle, a-t-elle indiqué en réaction au préavis de grève déposé, jeudi, par les délégués syndicaux, actifs au sein de la RTBF Charleroi. Ceux-ci refusent de voir le nouveau projet se dessiner sans l'intégration d'un studio physique de télévision à Charleroi.

"Des investissements, pour la construction d'un studio notamment, ont été décidés", rassure la RTBF.

Jean-Paul Philippot, l'administrateur général de la RTBF "rappelle que les projets initiaux de réorganisation de la RTBF ont visé à faire de Charleroi un pôle de production audiovisuelle dédié, en particulier, aux technologies du futur et à la production virtuelle", indique le communiqué diffusé par la RTBF.

Cependant, la crise financière a obligé la RTBF à revoir ses projets immobiliers à la baisse.

"Dans ce contexte, le financement sur fonds propres du projet initial de construction d'un studio place de la Digue s'est avéré impossible", concède la RTBF.

La chaîne publique poursuit d'autres priorités: garantir la construction et la rénovation des bâtiments situés boulevard Tirou et place de la Digue pour offrir aux collaborateurs carolos la possibilité de continuer à développer leurs émissions.

"Retarder le démarrage des travaux, fixé le 18 octobre, c'est s'exposer à ne plus pouvoir loger, dans la ville, les équipes qui y travaillent. Or, ce n'est pas une option pour la RTBF", ajoute le communiqué.

La RTBF veut garantir un pôle médias à Charleroi à vocation éditoriale avec ses propres productions. (COC)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés