La sécurité du rail wallon en question

La sécurité de nuit des usagers, personnel et des équipements liés au chemin de fer, est assurée en Wallonie, entre 22h00 et 06h00 par deux équipes de deux policiers fédéraux soit quatre agents pour toute la région, lit-on jeudi dans la Dernière Heure.

"De 22h00 en soirée au lendemain à 6 h du matin, le département SPC (Spoorweg Politie Police du chemin de fer) de la police fédérale compte quatre hommes pour assurer les interventions de toutes sortes concernant 1.653km de voies ferrées, 251 gares et leurs abords", explique le journal.

"En effet, la police fédérale du chemin de fer dispose la nuit, pour l'ensemble de la Wallonie, de deux équipes de chacune deux unités. Et l'une des deux couvre seule un territoire ferroviaire qui va de Genval à Sterpenich et d'Auvelais ou Jemeppe- sur-Sambre à Welkenraedt en passant par Dinant, Arlon, Ciney ou Florenville", a expliqué Maurice Genon du syndicat SLFP-police. Pour lui, une équipe de deux policiers par province est "vraiment un minimum". (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés