La station polaire Princess Elisabeth reprend vie en Antarctique

Trois militaires ont rejoint la station polaire Princess Elisabeth en Antarctique, rouverte après l'hiver austral qui a suivi son inauguration en février dernier, a annoncé lundi le ministère de la Défense.

Ils se trouvent à Utsteinen, à 200 kilomètres de la côte est du "continent blanc", où la Fondation polaire internationale (IPF) a repris possession le 12 novembre de la station, marquant le début de l'expédition BELARE 2009-2010. L'équipe arrivée à cette date a d'abord établi un camp de base, avant d'entamer l'intégration finale des systèmes actifs, le câblage du réseau de données, ainsi que la construction de la plate-forme pour l'installation de l'antenne satellite. Elle a été progressivement étoffée.

Parmi les membres de BELARE figurent trois militaires, chargés de l'entretien des véhicules et des engins mis à la disposition de la station polaire, a précisé le ministère de la Défense lors d'un point de presse.

Deux sont arrivés le 12 novembre, un troisième le 18 et deux autres sont attendus à la mi-décembre. Dix-sept personnes occupent la station, selon l'IPF.

La base "Princess Elisabeth", imaginée en 2006 par l'explorateur Alain Hubert, avait été inaugurée le 15 février dernier.

Construite lors des deux derniers étés australs, pour un coût de 22 millions d'euros provenant majoritairement du secteur privé, elle a la particularité d'être la première base de recherche "zéro émission" installée en Antarctique. Elle se situe à 72 degrés de latitude sud, à 200 kilomètres de l'endroit où était située la base Roi Baudouin, abandonnée en 1967.

(OSN)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés