Le cabinet du ministre Geens conseil de l'ACW: "pas très élégant", selon De Wever

Le président de la N-VA Bart De Wever a jugé qu'en terme de "perception" il n'était "pas bon" et "pas très élégant" que le cabinet d'avocats du nouveau ministre des Finances Koen Geens a joué un rôle de conseil de l'ACW, le mouvement ouvrier chrétien flamand qui fait l'objet d'une controverse et qui a coûté son poste à son prédécesseur Steven Vanackere. "Mais dire que c'est un vrai problème, c'est autre chose", a-t-il nuancé, présentant M. Geens comme un "homme de qualité", quelqu'un de "brillant", "marrant", "avec beaucoup d'humour".

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a indiqué avoir été choqué par la démission du vice-premier ministre et ministre des Finances Steven Vanackere, disant être persuadé qu'il a toujours dit la vérité dans l'affaire ACW-Belfius à propos de laquelle les nationalistes flamands continuent à demander toute la transparence.

"C'est un choc, je suis persuadé qu'il n'a pas menti", a indiqué au sujet de Steven Vanackere, Bart De Wever, qui était l'invité du cercle de Lorraine. Le ministre des Finances a fini par démissionner mardi alors que la presse revenait quotidiennement avec de nouveaux éléments dans la controverse ACW-Belfius mise en épingle par la N-VA.

Évoquant un conflit d'intérêt, la presse a publié que Wouter Devriendt, membre du Conseil d'administration de Belfius, a travaillé pour le cabinet de Steven Vanackere comme consultant de la Société fédérale de Participation et d'Investissement, un élément qui entraîné le choix du ministre de démissionner.

(JAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés