Publicité
Publicité

"Le CD&V en crise dans les grandes villes"

Le CD&V, qui fait face à un important recul dans les grandes villes, a décidé de prendre ce problème à bras le corps en partant du principe d'une reconnaissance claire de l'existence d'une différence entre les tissus sociaux urbains et ruraux, rapporte vendredi De Standaard.

Si l'on extrapole les résultats des dernières élections législatives à un scrutin communal dans les grandes villes, les chrétiens-démocrates flamands ne seraient plus en position de réclamer un rôle d'envergure qu'à Courtrai, Roulers, Bruges et Genk.

La démission récente du chef de groupe au conseil communal de Gand Matthieu Dierckx, rappelé à l'ordre sur sa volonté de former un cartel avec la N-VA, a laissé des traces.

Le député flamand Veli Yüksel, l'échevin anversois Philip Heylen, la députée bruxelloise Bianca De Baets et le sénateur Rik Torfs ont dès lors été chargés par leur parti de trouver des solutions "à la carte" dans la perspective des élections communales de 2012.

Ils devront partir du principe selon lequel le tissu social, auquel le CD&V aime se référer, diffère entre milieux urbain et rural. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés