Publicité

Le dernier "coup" de Me Mischaël Modrikamen

Deux jours après l'arrêt de la Cour d'appel donnant raison aux petits actionnaires qui demandaient à être consultés sur le démantèlement de Fortis, Me Mischaël Modrikamen a décidé dimanche soir de retirer son élection de domicile, selon la presse francophone.

Désormais, le gouvernement devra donc envoyer à chaque actionnaire qui a décidé d'interjeter appel (soit 450 des 2.200 personnes représentées par l'avocat) l'ensemble des pièces du dossier.

Il y a parmi les plaignants des Belges, des Hollandais, des Britanniques, mais aussi des Russes, des Maltais et des personnes s'exprimant en Hébreu. Or, la règle veut que les pièces soient envoyées à chaque personne dans sa langue.

Ce surcroît de travail va ralentir la procédure des recours et entraîner des surcoûts déjà estimés à plus de 50.000 euros. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés