Le directeur du MRAX licencié pour faute grave

Le directeur du MRAX, Didier de Laveleye, a été licencié pour faute grave, indique le site internet Parlemento.com. L'intéressé, qui avait été licencié déjà fin juin, et qui prestait un préavis, a confirmé l'information à l'agence Belga. Il déclare ne pas être surpris par cette décision qui lui a été signifiée mercredi.

Le conseil d'administration du MRAX reproche au directeur licencié de ne pas avoir concerté le président du MRAX avant de se livrer à la presse. Il estime que les "nombreux propos diffamatoires et calomnieux" à l'encontre des dirigeants du MRAX et de l'association "aboutissent à une publicité exagérément négative au détriment du MRAX". Didier de Laveleye a l'intention de contester son licenciement pour faute grave devant le tribunal. "Ils ne me laissent pas le choix. Je n'ai même plus droit au chômage" a-t-il réagi. Le directeur licencié qui était déjà à la recherche d'un emploi, considère que le fait de passer pour un agitateur, pourrait lui porter préjudice.

Didier de Laveleye avait déposé plainte en février dernier contre le président du MRAX pour harcèlement. Il avait alors été écarté avant d'être réintégré. Il a été licencié fin juin et devait prester neuf mois de préavis.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés