Publicité
Publicité

Le gouvernement n'a d'autre choix que de satisfaire les obligations européennes

Le gouvernement en affaires courantes n'a d'autres choix que de remplir les obligations européennes de la Belgique en matière de programme de stabilité budgétaire et de relance (stratégie UE2020), prévues ce printemps. Si un nouveau gouvernement devait entrer en fonction par après, celui-ci aurait toujours la possibilité de modifier ces plans, a indiqué jeudi le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme lors d'un débat au Parlement.