Le gouvernement wallon consacre 9 millions à la rénovation de certaines piscines

Le gouvernement wallon a dégagé 9,2 millions d'euros pour la rénovation de certaines piscines en Wallonie, a indiqué mercredi le ministre en charge des infrastructures sportives, André Antoine, devant le parlement wallon, en réponse à des questions de Willy Borsus et Chantal Bertouille (MR).

Des cas de légionellose ont récemment été détectés dans les piscines de Moustier et de Verviers, fermées depuis lors. Le concierge de la première est en outre décédé le 8 juin dernier après avoir été contaminé par cette bactérie.

Le problème relève des conditions sectorielles imposées par la Région wallonne pour exploiter une piscine et de leur contrôle, compétence du ministre de l'Environnement. Pour ce qui le concerne, M. Antoine souhaite toutefois mener un plan de rénovation des piscines, construites pour la plupart il y a 25 ou 30 ans et aujourd'hui souvent vétustes et énergivores.

Le mois passé, le gouvernement s'est accordé sur un plan de rénovation. Dans un premier temps, il prévoit de consacrer 9,2 millions d'euros à 11 piscines jugées prioritaires. Le plan se développera dans une deuxième phase. Le ministre a demandé l'élaboration d'un inventaire des 150 piscines publiques de Wallonie reprenant leur état et les travaux qui doivent y être réalisés.

"Ne me demandez pas de régler le problème en un an. J'ai même le sentiment qu'il faudra une législature pour mettre nos piscines à niveau", a souligné M. Antoine.

Le ministre a aussi voulu apaiser les députés sur la légionellose: 7 cas ont été recensés en Wallonie l'an passé. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés