Le juge d'instruction De Troy s'en va

Le juge d'instruction bruxellois Wim De Troy, qui s'était notamment chargé de l'"Opération Calice", a officiellement démissionné de son poste vendredi dernier en adressant un courrier en ce sens au ministre démissionnaire de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), et à son supérieur, Luc Hennart. C'est ce que rapportent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad.

M. De Troy a demandé au ministre de dissoudre l'arrêté royal réglant sa nomination de juge d'instruction. Une autre fonction lui sera donc attribuée en interne, d'après les deux journaux.

Des informations faisant état de la démission prochaine de M. De Troy avaient déjà été diffusées dans les médias auparavant, à la suite du déplacement de la greffière avec laquelle il avait l'habitude de travailler.

Selon le président du tribunal de première instance, Luc Hennart, il s'agit d'une "décision de management", mais d'après des sources internes il s'agirait d'une tentative de plus pour déstabiliser le cabinet de M. De Troy, ayant pour conséquence la fin des enquêtes en cours, précisent les journaux. (SVR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés