Le manque de temps pèse sur le bonheur du Belge

Comparé à leur niveau de bien-être, les Belges ne sont pas assez heureux, concluent deux chercheurs de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), dont l'étude est répercutée par le quotidien De Morgen. Le manque de temps est le facteur principal de ce sentiment.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés