"Le niveau des étudiants est en chute à l'université"

Le niveau des étudiants a nettement baissé et l'enseignement universitaire ne peut que s'adapter à cette nouvelle donne. Telle est la conclusion d'une enquête menée par De Standaard auprès de 3.000 professeurs.

Près de 7 profs d'univ sur 10 estiment que le niveau de leurs nouveaux étudiants a chuté depuis 2004 et la réforme introduisant les premiers bacs. Les profs ne s'inclinent pourtant pas devant cet état de fait. Un peu plus de la moitié d'entre eux estiment que le niveau de l'université n'a lui pas changé. En d'autres mots: ils confrontent les étudiants au même niveau d'exigence qu'avant et ne rendent pas leurs examens plus faciles.

L'autre moitié reconnaît voir la qualité de l'enseignement baisser à l'univ.

Dans les hautes sphères universitaires, on est prudent. "Il n'y a pas de preuves matérielles que le niveau baisse", affirme Kristiaan Versluys, directeur de l'enseignement à l'université de Gand. "Mais si un tel pourcentage de professeurs ont cette impression, nous devons prendre cela au sérieux". Alain Verschoren, recteur à Anvers, regrette le "défaitisme" des profs. "Ils exigent des connaissances toutes faites mais cette génération internet est habituée à rechercher l'information. Nous devons nous adapter".

Quoiqu'il en soit, le pourcentage de réussite reste constant. Ce qui signifie qu'en chiffres absolus, plus d'étudiants réussissent.

Parmi les personnes interrogées, 664 ont répondu à l'enquête online. La KUL n'y a pas pris part.

(GEJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés