Publicité

Le parlement flamand comble son fonds de pension après la crise

Fin 2009, le parlement flamand devait faire face à un "trou" de 8,6 millions d'euros dans sa caisse de pension, mentionne le compte de l'association qui gère le fonds de pension du parlement. La valeur des investissements, qui en raison de la crise financière avait chuté à 50,5 millions d'euros, ne suffit plus pour répondre à toutes les obligations futures, mentionne De Standaard lundi.

Le parlement flamand avait prélevé 59,4 millions d'euros d'approvisionnements dans la comptabilité de son fonds de pension, ce qui dépasse les avoirs de la caisse de pension. Le "trou" dans la caisse, de 8,6 millions d'euros, a été comblé avant l'été, grâce à l'aménagement de moyens internes. De plus amples conclusions sur la gestion de la caisse de pension ne sont pas établies.

"Tous les deux ans, nous effectuons un calcul afin de savoir si nous avons les moyens suffisants pour assurer nos obligations de pension dans les 30 prochaines années", a expliqué le secrétaire Lieven Baele. "Nous faisons de préférence cela après les élections. Après les élections de 2009, la moitié du parlement flamand a été renouvelée".

La caisse pension du Sénat a aussi été frappé par la crise financière. Les calculs montrent qu'il y a assez d'argent dans la caisse mais les sénateurs dans le conseil d'administration de l'association qui gère le fonds de pension, sont choqués par d'aussi fortes fluctuations.

Le fonds de pension du Sénat est trois fois plus important que celui du parlement flamand. Il présente un capital de 175 millions d'euros mais, à la différence du fonds flamand, il ne présente aucune vue sur d'éventuels trous. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés