Le personnel de Belgocontrol n'a pas confiance en le management

"Il est question d'une rupture totale de la confiance entre le personnel de Belgocontrol et le management de l'entreprise. Des actions spontanées du personnel ne sont pas exclues dans les prochains jours", a indiqué lundi soir le représentant syndical Rudy Tourlamain (SLFP) à la suite d'un entretien avec les syndicats au cabinet du secrétaire d'État à la Mobilité Étienne Schouppe, au sujet de l'audit réalisé par KPMG sur le fonctionnement du centre de gestion du trafic aérien.

Certains médias ont annoncé au cours des dernier jours que, selon l'audit, Belgocontrol était mal dirigé depuis plusieurs années et était en proie à des problèmes financiers structurels.

"Ces conclusions accablantes pour Belgocontrol sont confirmées ce lundi soir. Le personnel a perdu sa confiance en le management et s'est également offusqué de la réaction du PDG Jean-Claude Tintin au sujet de l'audit. Le personnel préférerait qu'au lieu de critiquer cette enquête, Jean-Claude Tintin annonce ce qu'il compte faire pour résoudre les problèmes", a expliqué Rudy Tourlamain.

Le cabinet Schouppe a présenté lundi soir un plan d'action pour Belgocontrol, consistant en cinq points, qui sera finalisé d'ici au 1er juillet.

"On va préparer le nouveau contrat de gestion et travailler en synergie avec les contrôleurs aériens militaires. Au sujet des problèmes financiers, qui font clairement suite au fait que les aéroports régionaux ne paient rien à Belgocontrol, nous déposerons bientôt une proposition au conseil des ministres", a ajouté Rudy Tourlamain.

(908)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés