Le PP veut une justice rapide et efficace, et des policiers sur le terrain

Le parti populaire de Mischaël Modrikamen appelle dans ses propositions relatives à la sécurité et à la justice à prévoir des "poursuites (judiciaires) rapides et efficaces", toutes les peines devant être exécutées. Par ailleurs, les policiers doivent occuper le terrain.

Le PP est d'avis que les policiers passent 42% de leur temps à des tâches administratives. Il propose, en simplifiant les institutions, de transférer du personnel aux communes, spécialement affecté aux tâches administratives policières.

En matière de justice, Mischaël Modrikamen en appelle à un "mani pulite". Le PP propose d'unifier le Parquet (un Parquet fédéral renforcé et des Parquets locaux). Dans la foulée du projet Sarkozy en France, le juge d'instruction serait supprimé. Le nouveau Parquet disposerait des prérogatives d'investigation et de poursuite sous le contrôle d'un "Juge indépendant de l'instruction et des libertés".

Toutes les infractions doivent être poursuivies dans l'année des faits devant le tribunal, les flagrants délits simples devant faire l'objet d'une comparution immédiate. Le PP se positionne en faveur de la conclusion d'accords transactionnels entre Parquet, inculpé et victime quant aux réparations civiles et à la peine à effectuer, à faire homologuer par le tribunal. A défaut, le plaider coupable entraînerait une réduction de peine d'un tiers.

Le PP souhaite une simplification de la procédure et de la structure judiciaire (un tribunal par ville moyenne, neuf Cours d'appel, une Cour suprême en remplacement de la Cour de cassation, la Cour constitutionnelle et le Conseil d'Etat). (OCH)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés