Publicité

Le "Raid des Marocains" met certains mal à l'aise - R. Vervoort (PS) assume son choix

Le périple de 5 élus bruxellois participant au "Raid des Marocains", organisé par le gouvernement marocain a mis certains mandataires dont les écologistes, mal à l'aise, mais pas le chef du groupe socialiste au parlement bruxellois, Rudy Vervoort (PS). Interrogé par l'agence Belga, celui-ci a précisé lundi qu'il n'y avait eu aucune prise de position sortant du cadre de l'ONU sur le Sahara Occidental.

Dans le cadre de ce voyage, cinq élus bruxellois (R. Vervoort et Ch. Mohammadi -PS; A. El Khannouss-cdH; E. De Bock et F. Schepmans -MR) se sont rendus au Sahara occidental, ancienne colonie espagnole annexée par le Maroc. L'ONU n'a jamais reconnu la souveraineté du Maroc sur ce territoire.

Certains élus ont préféré ne pas prendre part au voyage: parmi eux, le chef du groupe MR Didier Gosuin, qui décline toutes les invitations du genre, a-t-il fait savoir, et le député Ecolo Ahmed Mouhssin, qui soupçonne le gouvernement marocain de chercher à influencer la position des élus belges sur le Sahara occidental.

La présidente de l'assemblée bruxelloise Françoise Dupuis a quant à elle précisé que les participants avaient agi à leur propre initiative.

Interrogé sur place, le socialiste Rudy Vervoort, a souligné que l'Etat marocain organisait ce type d'activité chaque année dans une région différente. Les participants proviennent de Belgique, mais aussi de France, d'Espagne et du Canada.

Selon lui, le voyage ne comporte pas de volet culturel et la seule allusion au Sahara Occidental a été fait via la rappel de la résolution de l'ONU. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés