Le "roi du bingo" a corrompu le fonctionnaire

Le "roi du bingo", Willy Michiels, a été condamné en octobre dernier par la Cour d'appel de Bruxelles à une peine de prison de trois ans avec sursis pour corruption. Entre-temps, il est toutefois resté échevin de Haaltert, ont écrit mercredi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad. Willy Michiels a introduit un pourvoi en cassation.

La Cour a estimé que Michiels, qui a amassé une fortune dans le secteur des machines à sous, avait corrompu un fonctionnaire de l'administration des Finances dans les années 90.

Le fonctionnaire en question a également été condamné à trois de prison ainsi qu'à une interdiction de mandat sur une période de trois ans.

En première instance, le duo avait été condamné à 18 mois de prison avec sursis. (VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés