Publicité
Publicité

Le Roi "risquait de perdre sa crédibilité"

En se maintenant sur le trône, "le Roi risquait de perdre sa crédibilité dans l'affaire Delphine Boël", a commenté mercredi Willys Claes (sp.a), qui était vice-premier ministre dans le gouvernement Dehaene I, lorsque Albert II a succédé à son frère, feu le Roi Baudouin. "Sa santé s'était également dégradée après son opération au coeur", a-t-il souligné.