Publicité
Publicité

Le secteur parle de la "fin" du cirque en raison de l'interdiction des animaux sauvages

Deux acteurs du secteur du cirque ont encore réagi lundi à l'adoption vendredi par le Conseil des ministres de l'arrêté royal visant à interdire la présence d'animaux sauvages dans les cirques ambulants. Emmanuel Horwood, directeur artistique de spectacles de cirque en Belgique, aux Pays-Bas et en France, ainsi que Léonard Monami, président de l'asbl Andibel (Fédération Professionnelle Belge des Professionnels animaliers) déplorent, tous deux, lundi, dans un communiqué de presse distinct, la volonté de Laurette Onkelinx de "vouloir tuer une tradition vieille de 245 ans".