Publicité

Le Sénat belge veut aussi condamner le Pape

Des sénateurs libéraux, socialistes et verts francophones et flamands ont rédigé une proposition de résolution condamnant les propos du Pape sur le préservatif. Le texte va encore plus loin que la proposition de résolution de la Chambre, rapporte mardi la presse francophone.

"Déclarer en tant que chef religieux mondial que l'utilisation de préservatifs aggrave l'épidémie de sida doit être assimilé à un crime contre l'humanité", affirment les sénateurs signataires, qui ajoutent que "les déclarations du Pape montrent qu'il n'a pas conscience du problème".

Le texte, dont l'exposé des motifs ne peut être amendé, a cependant peu de chance de passer. Le sénateur CD&V Pol Van den Driessche parle d'une présentation "absurde et d'un crime contre l'intelligence". "Mettre les déclarations papales sur le même pied que la Shoah, le génocide du Rwanda ou en ex-Yougoslavie est intellectuellement malhonnête", indique-t-il.

Le président du Sénat insiste quant à lui sur le fait qu'il "est vraiment important de maintenir la séparation de l'Eglise et de l'Etat". (CHN)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés