Publicité

Le Tchétchène arrêté en Autriche projetait des attentats contre l'OTAN en Belgique

Le réfugié tchétchène interpellé à l'aéroport de Vienne est soupçonné de terrorisme et notamment d'avoir planifié des attaques contre les installations de l'OTAN en Belgique, rapporte dimanche l'agence de presse autrichienne APA, citant le porte-parole du ministre autrichien de l'Intérieur, Rudolf Gollia. Le journal autrichien Kurier parle lui d'un homme "leader en logistique".

Le journal autrichien Krone rapportait samedi qu'un réfugié tchétchène qui vivait en Autriche a été interpellé jeudi à l'aéroport de Vienne. Il est soupçonné d'avoir planifié un attentat contre un train transportant des soldats de l'OTAN en Belgique. L'information a été confirmée samedi par le parquet fédéral, qui indiquait que l'homme a des liens avec les huit personnes interpellées à Anvers fin novembre.

L'agence de presse autrichienne va plus loin et évoque, outre le projet contre un train, la planification d'attaques contre les installations de l'OTAN en Belgique.

"L'homme est soupçonné d'avoir effectué des mesures de soutien logistique pour un état islamique dans le Caucase", a indiqué Rudolf Gollia.

Le Tchétchène, un réfugié vivant en Autriche avec sa femme et ses deux enfants, a été décrit comme un supporter du leader rebelle tchétchène Doku Umarov, selon APA. Ce dernier combat pour un état islamique dans le Caucase.

Le groupe de Doku Umarov est soupçonné d'être l'auteur des attaques contre le métro de Moscou en mars qui ont coûté la vie à plus de 40 personnes.

L'homme interpellé en Autriche est décrit par le journal autrichien Kurier comme un "leader en logistique".

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés