Publicité
Publicité

Le Vlaams Belang a perdu un tiers de ses électeurs au profit de la N-VA en 2010

La victoire de la N-VA lors des élections de 2010 est très largement due aux voix qu'elle a prises au Vlaams Belang et au VLD, outre celles volées au CD&V, selon une analyse des transferts de voix réalisée par le Centre d'étude sociologique de l'Université KUL, rapportée jeudi par plusieurs journaux.