Les 10 millions pour l'encadrement différencié approuvés en Commission

La Commission de l'Education du parlement de la Communauté française a adopté mardi un projet de décret mettant en oeuvre les 10 millions d'euros supplémentaires consacrés à l'encadrement différencié en 2010-2011 dans les écoles primaires et secondaires socialement défavorisées. L'opposition MR s'est abstenue.

Le décret d'avril 2009 définissant cet encadrement différencié (davantage de professeurs, d'éducateurs...) prévoyait que la Communauté ajouterait l'an passé 15 millions d'euros aux 22 millions déjà consacrés à ce type de mesure et 25 millions en 2010.

Mais dans un contexte budgétaire bouleversé, la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet a ramené le supplément 2010 à 10 millions et ajouté un point d'interrogation derrière les futures augmentations.

Cela a fait dire en Commission aux députés MR, dont Marcel Neven, qu'ils avaient eu raison de dénoncer l'incertitude budgétaire du décret d'avril 2009. Willy Borsus a mis en doute la pertinence des critères statistiques périmés utilisés pour identifier les écoles défavorisées.

Mme Simonet a admis que les statistiques fédérales utilisées datent parfois de plusieurs années. Mais plusieurs d'entre elles sont plus récentes, a dit la ministre, ajoutant qu'elle ne pouvait réaliser les statistiques à la place du fédéral et que les données wallonnes invoquées par M. Borsus ne sont pas suffisantes pour des décisions qui recouvrent tout le territoire de la Communauté.

Côté majorité, Yves Reinkin (Ecolo) et Christian Dupont (PS) ont salué le pas en avant en faveur des chances égales, ajoutant qu'il faudra encore en faire beaucoup d'autres. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés