Publicité
Publicité

Les agents de sécurité des transports en commun peuvent demander l'identité des voyageurs

La SNCB a constaté une forte augmentation du nombre de rétentions pour cause de refus d'identification, indique-t-elle dans un communiqué commun avec la STIB, vendredi. "En 2012, il y en a eu 270 sur toute l'année alors que pour les six premiers mois de 2013 le nombre de rétentions est déjà de 480", indique Louis Maraite, porte-parole SNCB-Holding. Pour la STIB, si les chiffres ne sont pas connus, on note également une augmentation.