Les albums originaux Tintin font toujours recette

Les albums originaux de Tintin attirent toujours autant les collectionneurs. Dimanche, plusieurs exemplaires datant des années '30 et '40 sont partis pour des dizaines de milliers d'euros, annonce l'organisateur d'une vente aux enchères, Banque dessinée.

Un "Secret de la licorne" de 1943 a ainsi trouvé preneur pour 21.960 euros (frais compris). "L'Ile noire", en noir et blanc de 1938, a été vendu à 18.300 euros. Un exemplaire de 1945 du "Trésor de Rackham le Rouge", accompagné d'un dessin dédicacé par Hergé de Tintin et Milou, est parti à 14.640 euros. Relevons encore "Le Crabe aux Pinces d'Or" (1941, à 13.420 euros) et "Tintin aux Pays des Soviets" (1930, à 10.370 euros).

La pièce phare de la vente, un strip de "L'Etoile mystérieuse", que le propriétaire ne voulait pas voir partir pour moins de 70.000 euros, n'a par contre vu ses enchères monter "que" jusqu'à 68.000 euros (hors frais). Le lot n'a donc pas été vendu.

Toujours chez Hergé, une plaque émaillée de Tintin (Rascar Capac) est, elle, partie pour 5.612 euros et une vignette intitulée "Si Dupont et Dupond, détectives" a fait monter les enchères à 10.980 euros.

Outre Tintin, une planche de Thorgal à l'encre de Chine, extraite de "La Chute de Brek Zarith", a trouvé acquéreur à 14.030 euros. Des illustrations comme un Gaston publié dans "L'Aventure d'une BD" (9.150 euros), un Moebius à la gouache sur carton (7.930 euros) et un Blake et Mortimer (7.076 euros), ont aussi trouvé preneurs.

L'ensemble de la vente a dégagé un chiffre d'affaires de 542.365 euros, frais compris. Au total, 88% des quelque 800 lots ont été vendus. (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés