Les Belges prêts à renoncer à leur vie privée par sécurité

Nonante pour cent des passagers belges sont prêts à renoncer à une partie de leur vie privée au profit de plus de sécurité personnelle dans les avions. Quelque 66 pc des voyageurs accepteraient ainsi un bodyscan complet. C'est ce qui ressort mardi du Security Index d'Unisys, société active dans le domaine des technologies.

L'enquête indique également que plus de la moitié des Belges, soit 57 pc, est disposée à se soumettre à un contrôle d'identité grâce à des moyens biométriques tel que le scanner de l'oeil ou l'empreinte de doigts. De plus, 57 pc se disent prêts à délivrer des données personnelles comme celles disponibles sur les passeports.

"Les Belges acceptent que de nouvelles technologies soient utilisées afin d'améliorer leur sécurité", selon Marc Lambotte, vice-president d'Unisys Belgique.

La sécurité au niveau financier est une grande préoccupation pour les Belges. Parmi les personnes interrogées, 66 pc se fait du souci à propos des risques liés à l'emploi abusif de leur carte de crédit.

Presque la moitié des Belges (49 pc) dit ne se faire aucun souci pour la sécurité nationale. La plupart des Belges (82 pc) ne s'inquiètent pas non plus d'épidémies possibles.

Le Security Index belge est basé sur enquête menée auprès de 755 personnes entre 18 et 65 ans. L'index présente un indicateur social du sentiment de sécurité des consommateurs en matière de sécurité nationale, financière, personnelle et sur internet.

(ROJ)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés