Publicité

Les centres d'hébergement ne désemplissent pas pendant l'été

Même lorsque les températures sont clémentes, les sans-abri se pressent aux portes des centres d'hébergement. Dans le cas des personnes temporairement sans logement, cela peut s'expliquer par la situation économique de l'année 2009, selon le Centre d'accueil d'urgence "Ariane".

Le Centre d'accueil d'urgence "Ariane", situé à Bruxelles, accueille principalement des personnes en situation précaire qui n'arrivent plus à payer leur logement pour des raisons diverses: un divorce, la perte de leur emploi, l'endettement, etc.

"Ces personnes temporairement sans logement vont donc se tourner vers des centres d'hébergement, quelle que soit la période de l'année", a expliqué Didier Stappaerts, directeur du Centre d'accueil d'urgence "Ariane".

"De plus, la crise économique que nous avons vécue cette année n'a fait qu'augmenter le nombre de personnes en situation précaire", a-t-il ajouté.

A l'asbl Pierre d'Angle à Bruxelles, on accueille principalement des sans domicile fixe, des sans-papiers et des personnes sorties de prison.

"Les 48 places de l'établissement sont complètes été comme hiver", a constaté la directrice, Gilberte Eeckhout.

"Tous les jours, nous devons refuser plusieurs personnes, mais curieusement, le nombre de candidats est moins important pendant l'hiver que pendant l'été", a remarqué Mme Eeckhout. Ce qu'elle explique par le fait que pendant l'hiver des dispositifs supplémentaires sont installés. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés