Publicité

Les droits constitutionnels de l'enfant étendus

Le Parlement a définitivement approuvé jeudi une proposition de révision de la Constitution visant à intégrer des principes issus de la Convention des droits de l'enfant.

Après la Chambre début juin, le Sénat a approuvé jeudi à l'unanimité cette révision de la Constitution.

Un nouvel article 22 bis avait été introduit dans la Constitution il y a deux législatures pour garantir à tout enfant le droit à son intégrité morale, physique, spirituelle et sexuelle.

La proposition approuvée jeudi élargit cette disposition au droit d'exprimer son opinion et au droit aux mesures et services favorisant le développement. Elle stipule en outre que l'intérêt de l'enfant doit primer dans chaque décision le concernant.

Le travail législatif qui a abouti est le fruit d'une longue discussion parlementaire entamée sous la législature précédente au Sénat, notamment à l'initiative de l'ancienne parlementaire Nathalie de T'Serclaes (MR) qui était présente jeudi dans la tribune et dont le travail a été salué. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés