Les enquêteurs collent un nom sur le visage d'un des tueurs du Brabant

Les enquêteurs chargés de l'enquête sur les tueries du Brabant sont convaincus qu'ils peuvent coller un nom sur le visage d'un des trois auteurs de l'attaque d'Alost en 1985. Un portrait-robot diffusé en juin et réalisé sous hypnose, est décrit comme "une parfaite réalisation du portrait de Dominique Salesse", indique samedi le journal De Morgen.

L'homme de 55 ans n'est pas un inconnu de la Justice. Il était le cerveau de la bande de Philippe De Staercke. Ce dernier fut inculpé dans l'affaire des tueries du Brabant par le juge d'instruction Freddy Troch.

Dominique Salesse nie, dans le journal De Morgen, toute implication dans les tueries du Brabant. (TIP)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés