Les FDF pas reconnus comme groupe: Picqué demande une solution dans le respect mutuel

Le ministre-président bruxellois, Charles Picqué, souhaite qu'une solution soit trouvée au problème posé par l'absence de reconnaissance des FDF comme groupe politique au parlement bruxellois. Il a lancé, mardi, un appel dans ce sens aux partis néerlandophones pour qu'ils "préservent ainsi la crédibilité de l'institution parlementaire bruxelloise".

Charles Picqué a fait savoir à l'agence Belga "combien il importait pour le bon fonctionnement du parlement qu'une solution soit trouvée dans un climat de respect mutuel entre les néerlandophones et les francophones de Bruxelles".

Le ministre-président s'est par ailleurs dit persuadé que "le souci du vivre-ensemble permettra d'arriver à un accord entre toutes les parties". (JDD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés