Les francophones de Flandre s'intègrent plus

Les francophones de Flandre ne sont plus unilingues et s'intègrent davantage dans la société flamande, selon une étude récente du Centre d'étude des francophones en Flandre, relayée jeudi dans La Libre Belgique.

Selon le professeur Alex Vanneste de l'université d'Anvers, il faut toutefois faire une distinction entre les francophones installés de longue date en Flandre et ceux qui vivent près de Bruxelles et qui sont issus d'une immigration bruxelloise ou wallonne récente.

"Les uns et les autres peuvent avoir des comportements linguistiques assez différents, les uns se situant dans une certaine tradition d'ouverture là où une partie des autres mènent encore un combat de type communautaire, espérant toujours une de plus en plus hypothétique extension de la région bilingue de Bruxelles-Capitale", explique La Libre.

Le recensement linguistique n'existe plus en Belgique et il est donc difficile de donner un chiffre précis des francophones de Flandre. Selon les estimations de la "Nouvelle encyclopédie du mouvement flamand" de 2005, ils seraient 320.000 dont 111.000 dans l'arrondissement BHV. L'Association pour la promotion de la francophonie les évalue à 367.000. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés