Publicité

Les hommes nés par FIV sont plus souvent infertiles

André Van Steirteghem, professeur émérite à la VUB, met en garde mercredi dans Het Nieuwsblad contre un problème croissant d'infertilité. Cela vient du fait que les enfants de couples ayant subi un traitement de fertilité extrême courent eux-mêmes plus de risques d'être stériles plus tard.

Pour un couple sur six, la grossesse ne va pas de soi. La majorité d'entre eux -quelque 4.000 couples par an- choisissent donc de suivre un traitement pour la fertilité.

Mais ces méthodes extrêmes pour tomber enceinte peuvent entraîner l'infertilité à la génération suivante, selon le professeur. "Certaines causes de l'infertilité sont génétiques et peuvent donc être transmises avec ces technologies. Cela signifie que la génération suivante est peut-être stérile aussi." (VDH)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés