Les hôpitaux n'attirent pas les pédiatres

Même si la Belgique compte relativement beaucoup de pédiatres, il y a encore des places vacantes pour eux dans les hôpitaux. Le magazine médical "Les Spécialistes" explique cela par le fait que les hôpitaux ne sont pas des lieux de travail attractifs pour les pédiatres: il y a l'obligation de permanence et l'honoraire qui devrait y être lié n'est toujours pas appliqué, indique-t-on.

En 1997, la Belgique comptait 1.141 pédiatres; cette année, ils sont déjà 1.605. A côté de cela, paradoxalement, on constate de nombreuses places vacantes dans les hôpitaux.

Pour rendre le travail en hôpital plus attractif, il a été décidé il y a deux ans de verser un "honoraire de permanence", fixé à 240 euros par jour.

L'objectif était de récompenser les pédiatres qui prestent des services de garde dans les hôpitaux. Mais, selon "Les Spécialistes", en pratique, cet honoraire n'est toujours pas appliqué.

En outre, des facteurs démographiques entrent en ligne de compte, comme la féminisation et le vieillissement de la profession.

On craint que ce manque d'effectif en hôpital augmente encore à l'avenir. Dès 2012, un service de pédiatrie devra compter au moins quatre pédiatres équivalents temps plein pour être reconnu, contre trois actuellement. (VDH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés