Les hôpitaux sont plus chers

De plus en plus d'hôpitaux essaient de boucler leur financement en passant par des honoraires de médecins plus élevés. Ce sont les patients qui en pâtissent, vu que les médecins répercutent ces augmentations dans la facture d'hôpital, indique Peter Degadt, administrateur délégué de la Fédération des institutions de soins.

"Le financement du personnel hospitalier par les pouvoirs publics ne suffit pas. Pour boucler leur budget, les hôpitaux sont obligés de prélever de l'argent à leurs médecins. Ceux-ci répercutent à leur tour leur baisse de revenus sur les patients via des honoraires plus élevés", selon Peter Degadt.

Il renvoie vers une étude récente de Dexia qui montre que les hôpitaux reçoivent, par emploi temps-plein, 6.000 euros trop peu des pouvoirs publics.

Il est inacceptable, selon Peter Degadt, que le patient, le maillon le plus faible de la chaîne, doive finalement assumer parce que les pouvoirs publics se retirent de plus en plus du financement et de la solidarité dans l'assurance maladie. "Nous recevons des signaux clairs, sur le terrain, du fait que beaucoup de gens ont des problèmes pour payer leur facture d'hôpital de plus en plus lourde." (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés