Les "indignés" insatisfaits de leur nouvel hébergement à Evere

Une délégation d'"indignés" a visité mardi matin le stade communal Georges Pêtre à Evere, envisageant la possibilité d'y dresser un nouveau campement. "Cinq à six militants se sont rendus sur place dans la rue Georges De Lombaerde, mais ils n'étaient pas satisfaits des facilités offertes. Ils sont ensuite retournés au parc du Cinquantenaire", explique Roland Thiébault, de la zone de police Bruxelles-Nord (Saint-Josse/Evere/Schaerbeek).

Les "indignés" occupent depuis samedi le parc du Cinquantenaire. Ils ont reçu l'autorisation de la Ville de Bruxelles d'y rester jusqu'à mardi/aujourd'hui. A la suite de négociations avec l'administration communale d'Evere, il a été proposé mardi matin aux militants de bénéficier des facilités mises à disposition par la commune.

"Le groupe pensait pouvoir passer la nuit dans le hall des sports, mais ce n'est pas le cas. Il avait cependant des commodités sanitaires à disposition", explique M. Thiébault.

Entre 60 et 100 "indignés" au total sont à la recherche d'un hébergement pour la nuit. (939)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés