Publicité
Publicité

Les médecins en formation de l'UCL et de l'ULB s'estiment exploités

Le projet de loi actuellement en discussion et visant à limiter le temps de travail des médecins ne pourra empêcher des débordements horaires dangereux, indiquent lundi dans un communiqué les membres du GALUC (médecins en formation de l'UCL), de l'AMIF (médecins en formation de l'ULB) et de la Fédération des Etudiants Francophones.