Publicité
Publicité

Les mères dépressives donnent naissance à des bébés plus chétifs

Les mères dépressives ou anxieuses donnent naissance à des bébés plus chétifs, ressort-il d'une étude réalisée par des scientifiques suédois auprès de 720 femmes enceintes au Bangladesh. Il s'agit de la première étude du genre dans un pays non occidental.

"La dépression clinique et l'anxiété au cours de la grossesse donnent lieu à des nouveaux-nés plus petits qui courent plus de risques de mourir plus jeunes", indiquent les scientifiques dans la revue professionnelle BMC Public Health. Selon eux, il s'agit de la première étude sur la relation entre la santé mentale d'une mère non occidentale et le poids à la naissance du bébé.

"En outre, la santé mentale de la mère est le facteur principal de la mortalité infantile. Il s'agit d'un facteur plus important que la santé précaire de l'enfant, la pauvreté, l'alimentation ou encore le faible statut socio-économique", expliquent les scientifiques.

Les chercheurs ont étudié la santé mentale de 720 femmes au Bangladesh. Dans les 48 heures suivant la naissance, 81% des bébés ont été pesés. "Au total, 18% des femmes souffraient de dépression et un quart de sentiments d'angoisse au cours de la grossesse. Or, il s'agit précisément des femmes ayant donné naissance aux enfants au poids le plus faible à la naissance. Ce constat est inquiétant étant donné qu'un poids faible à la naissance peut plus rapidement mener à la mortalité infantile", souligne l'étude.

Les scientifiques concluent donc qu'investir dans la santé mentale des mères peut faire chuter la mortalité infantile. (207)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés