Les partis attendent les propositions de Bart De Wever pour juger

La plupart des représentants politiques du débat télévisé de la RTBF Mise au Point sont tombés d'accord dimanche pour juger normal que Bart De Wever soit informateur et négocie avec Elio Di Rupo. Ils se montrent aussi prudents, attendant de savoir si le président de la N-VA sera capable de faire des compromis.

Pour Laurette Onkelinx, il faudra juger de la capacité de Bart De Wever de faire des compromis. Le PS est régionaliste et n'a donc pas peur de voir attribuer davantage de compétences aux Régions. Mais pas question de toucher à la sécurité sociale.

Le président réformateur Didier Reynders juge normal que les deux vainqueurs des élections soient à la manoeuvre. Mais il faudra voir ce qui sortira de ces contacts. En tout cas, il estime qu'il faudra aller vers des réformes lourdes pour trouver un accord. Le MR attend les propositions des deux gagnants pour dire s'il participe à la majorité.

Le ministre cdH Melchior Wathelet veut attendre de voir si le président de la N-VA est capable de mettre des propositions acceptables sur la table. Le cdH ne veut pas non plus que l'on touche à la sécu. Quant à une participation gouvernementale, elle sera décidée en fonction de ce qui sera proposé.

Chez Ecolo, Marcel Cheron a reconnu que M. De Wever avait tendu la main. Mais il faudra voir ce qu'il tient dans l'autre main. La participation d'Ecolo à la majorité dépendra de la présence de propositions en faveur d'investissements "verts" durables.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés