Les partis francophones préparent leur(s) réponse(s) à Vande Lanotte

Le PS, le cdh et Ecolo sont réunis depuis 12h15 au siège du parti socialiste pour effectuer une "première analyse" de la proposition de base de Johan Vande Lanotte, chargé d'une mission de conciliation en vue de redémarrer des discussions institutionnelles sur l'avenir du pays.

Un des points clé de la note du conciliateur est le "split-rate", le double taux, fédéral et régional, qui vise à rencontrer les revendications flamandes d'autonomie fiscale. Ce principe n'a pas été retenu par le PS et le cdH dans leurs propositions à Johan Vande Lanotte. Dès lors, certains font observer qu'"il existe d'autres moyens" d'accéder aux demandes d'autonomie financière.

"Il est plus que probable" que les francophones se mettent d'accord sur des amendements communs à la proposition Vande Lanotte, a-t-on appris, ce qui ne veut pas nécessairement dire que tous les amendements seront communs aux trois partis francophones concernés par les négociations.

Les francophones devraient également demander la clarté sur un certain nombre de points de la proposition du conciliateur. "Il y a beaucoup trop d'imprécisions, il n'y a pas suffisamment d'éléments permettant de calculer" toutes les conséquences du modèle proposé, a-t-on fait observer. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés